Interview avec Isaac Delusion : « Je pense que tu ne te trouves jamais »

À l’occasion de la troisième édition du Climax festival, nous nous sommes rendus à Bordeaux du 7 au 10 septembre. Entre conférences et concerts, nous avons eu la chance d’échanger quelques mots avec Isaac Delusion, groupe electro-pop incontournable.

Êtes-vous heureux d’être à Bordeaux pour le Climax festival ?

On est super contents. Déjà venus plusieurs fois à Bordeaux, ça se passait toujours bien (à part la dernière fois où on était pas contents de nous, on a une vengeance à prendre !)

Pourquoi avoir choisi d’inclure une chanson en français (Cajun) sur votre album « Rust&Gold » où l’anglais domine ?

On avait envie de surprendre et de faire quelque chose de très différent. On s’est dit que faire une chanson en français serait à l’opposé de ce que l’on pourrait faire en temps normal. On l’a fait.

Aimeriez-vous continuer de vous orienter vers la langue française ?

C’est quelque chose qui nous plait beaucoup, on a très envie de continuer dans ce sens là. On verra comment ça se passe mais pour l’instant, ça nous plait. C’est une façon directe de s’exprimer avec le public.

À travers votre clip « Isabella » sorti en février, quel message avez-vous eu envie de véhiculer ?

Nous ne l’avons pas réalisé mais le but était d’essayer de dénoncer les standards de beauté. Parler des gens qui ont plus de difficulté à trouver l’amour et à être aimés. C’est assez beau. Le message était plutôt caché dans les paroles, même si ça traitait déjà un peu de la solitude. C’est une interprétation qui va encore plus loin que les paroles. On est ravis que la réalisatrice (Nadia Lee Cohen) soit allée dans cette direction.

Certains films vous ont-ils particulièrement influencé pour écrire ?

Il y a forcément des oeuvres qui nous ont marqué. Après, il faut savoir la part que cela a dans nos créations. Je ne pense pas que l’on fasse de la musique en pensant à quelque chose mais forcément, ça joue. On est extrêmement influencés par l’univers cinématographique. Cela va par exemple de David Lynch à Michel Gondry… Tout ce qui tourne autour de l’imaginaire.

Avez-vous le sentiment de vous être trouvés en tant qu’artistes ?

Je pense que tu ne te trouves jamais et c’est ce qui te pousses à continuer. À partir du moment où tu atteins la plénitude, quelle est la raison de continuer ? C’est une évolution qui se fait sur une vie entière. D’ailleurs, je ne suis même pas sûr qu’à la fin de ta vie, tu aies réussi ce que tu voulais faire. Si tu regardes les grands peintres, ils sont passés par mille phases différentes. À la fin, tu dois peut-être te dire que tu as réussi à trouver ton style… J’en sais rien, je ne sais même pas si ça existe. C’est ça l’intérêt de l’art.

Où vous voyez-vous dans une trentaine d’années ?

Au bord de la mer ! On fera des petits concerts de temps en temps, on nous emmènera sur scène en fauteuil roulant. (rires)

Votre chanson du moment ?

Jules : Township Funk – DJ Mujava

Loïc :  I Used To – LCD Soundsystem

Le Climax est un festival engagé pour l’écologie, vous sentez-vous concernés par ces problématiques ?

Évidemment, on est hyper concernés par tout ça. Ce n’est même pas une question qui doit se poser. De nos jours, c’est difficile de répondre « non ». On assiste au déclin de l’espèce humaine et à celui de notre planète. Ce qui se passe est absolument dramatique. Il y a des gens qui ne s’en rendent pas compte, qui restent dans un petit monde complètement à l’ouest. Nous, on fait de la musique pour sauver le monde ! (rires). Libérer les coeurs pour connecter les esprits à la nature !


Un énorme merci à Loïc et Jules (Isaac Delusion) pour avoir répondu à nos questions avec gentillesse et humour.

Merci également au Climax festival de nous avoir accueilli à Bordeaux et félicitations à eux pour cet engagement écologique.

21371341_1819754218038661_7508627454840299644_n

SUIVRE ISAAC DELUSION :

©Image à la Une : Hellena Burchard

Par Nina Uzan

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s